Expérience expo #3

Mis à jour : janv 27


Durant quelques semaines j'ai pu exposer une quinzaine de mes images, désormais l'exposition est finie je peux donc vous en parler une chose est sûre ça n'a pas été de tout repos. L'année dernière j'avais exposé dans cet endroit, d'ailleurs je vous avais partagé un article sur ce propos. En 2017 je m'y était prise un peu à la dernière minute, quand l'occasion s'est présentée à moi, et même si la salle n'est pas vraiment appropriée pour exposer, dans l'ensemble j'étais plutôt contente de cette expérience. Aujourd'hui je sors de cette exposition avec un avis un peu différent. L'exposition en soi c'est toujours quelque chose de génial, c'est un but pour beaucoup de photographes c'est donc très appréciable. Mais pour cette deuxième expérience au même endroit, beaucoup de quoique n'ont pas arrêté de s'ajouter, du coup ce fut assez éprouvant. Les personnes venant regarder les images ne se rendent pas forcément compte du travail qu'il y a derrière et c'est ce qui fût le plus compliqué pour moi. Je n'ai pas arrêté de courir partout, d'envoyer des mails, et ça même pendant que les images étaient sagement exposées. Aller nous sommes partis pour la petite histoire de cette exposition.

Par rapport à l'année dernière, je m'y suis prise un peu plus en avance pour faire une demande d'exposition. Je connaissais déjà les démarches, je n'ai donc pas autant réfléchis que pour la première fois. Pour faire ma demande je devais passer par la mairie, car l'établissement leur appartient et les premiers contacts se font essentiellement par mail. Le premier mail envoyé a été pour savoir si il était toujours possible de faire des expositions dans cet endroit et si les dates que j'avais choisies été disponibles. J'ai eu une réponse favorable pour les deux semaines demandées en septembre. L'année dernière j'avais exposé en août, mais avec les jours fériés la salle a souvent été fermée, ce qui pénalisait fortement les gens pour aller y faire un tour, donc ce coup-ci j'ai opté pour septembre. Suite à cela j'ai donc renvoyé un mail avec mon adresse postale pour qu'on puisse m'envoyer les documents nécessaires. Un mois et demi plus tard, n'ayant toujours aucune nouvelle, je suis allée directement à la rencontre de la personne qui s'occupe des activités de la ville. J'ai fait face à une personne gentille mais cela dit très débordée et fatiguée d'après ses dires. Elle était assez confuse d'un côté elle n'avait pas le temps de regarder ses mails et de l'autre elle avait tout de même lu le mien. Je venais principalement pour savoir si oui ou non c'était bon, car il y a pas mal de préparation à faire pour exposer. Elle m'a donc confirmé que c'était bon, que je recevrais les papiers d'ici peu, en même temps que nous parlions elle a fait passer un mail à la personne qui s'occupe des conventions. Elle a également envoyé un message à une personne se trouvant en vacance à Madagascar, car pour exposer je devais la rencontrer à son retour. Je ne fais pas durer le suspens plus longtemps cette personne ne m'a jamais contacté, je ne l'ai donc jamais vu. Du coup je ne sais pas si elle est toujours en vacances ou si elle m'a totalement zappé car leur emploi du temps est chargé comme ceux des ministres. Suite à ce petit rendez-vous improvisé, j'étais soulagée, j'allais enfin pouvoir commencer la préparation. Sélectionner les images, les retoucher, les faire imprimer, les monter dans leur cadre. Le lendemain me voilà partie dans la salle où j'allais exposer, pour prévenir les personnes qui y travaillent que j'avais l'autorisation pour venir exposer mes clichés. Mais je voulais également voir avec elles comment ça aller se passer pour les affiches. L'année dernière c'est avec une personne travaillant là-bas que nous avons réalisé le visuel pour prévenir de l'exposition. À ce moment-là, j'ai eu la bonne surprise d'apprendre que les affiches ne se faisaient plus ici, mais qu'il fallait voir ça avec les personnes que j'avais rencontrées la veille. La dame ne m'avait rien dit à ce propos mais je n'avais pas non plus posé de questions à ce sujet croyant déjà que j'allais pouvoir faire mes affiches tranquillement à la salle. On m'a conseillé de rapidement renvoyer un mail, ce que j'ai fait dès que je suis rentrée. Environ une heure après avoir envoyé ce dernier je regarde ma messagerie, à ma grande joie j'avais déjà reçu une réponse ! Effectivement pour me dire que la personne concernée était partie en congé durant un certain temps. Me voilà un peu perdue et dépitée, étant donné que je sais très bien que c'est elle qui dirige les opérations en grande partie. Après quelques recherches et toujours aucun numéro de téléphone, j'ai pu avoir une adresse mail. Celle d'une personne travaillant avec la directrice. Me revoilà partie à écrire un mail pour savoir comment je devais m'y prendre pour avoir mes affiches. Sa réponse a été rapide, elle me demandait un visuel de cette dernière. La photo je l'avais déjà et pour aller plus vite j'ai pris exemple sur l'affiche que nous avions réalisé l'année précédente pour refaire celle de cette année, en changeant dates et titre. Étant assez perfectionniste j'y ai passé un sacré bout de temps dessus, j'étais plutôt contente du résultat. Le prototype a été envoyé et les jours ont passé. Puis une réponse est arrivée dans ma boîte mail me disant que l'affiche n'était pas bonne car la charte avait changé depuis. Très bien, j'ai donc renvoyé l'image seule. Entre-temps la personne avec qui j'étais en contact pour les affiches m'a envoyé les conventions c'était donc bien elle qui était en charge de me les envoyer par la poste. Les ayant reçus par mail je les ai imprimé, lu et relu, pour ensuite signer la dernière page pour la scanner et la renvoyer par mail comme mon contact me l'avait demandé. Sur cette convention il y a de marqué que l'image pour les affiches doit être reçue trente jours avant le début de l'exposition, ce qui est normal pour pouvoir faire un minimum de pub et de partage avant son début, tout allait bien j'étais dans les temps. C'était également marqué que je devais recevoir dix grandes et vingt-cinq flyers, un peu moins que l'année dernière mais c'est déjà pas mal. Le temps est passé, de mon côté tout était prêt, il manquait plus qu'à assembler ensemble ce que je préférais faire juste avant l'exposition pour éviter d’abîmer ou de casser des produits. Je voulais que tout soit au top ! Cependant tout n'était pas réglé, puisque à quinze jours de l'expo je n'avais toujours pas d'affiche, je n'avais vu encore aucun visuel. J'ai commencé à aller voir plusieurs fois à la salle où aller se dérouler l’événement pour savoir quand est-ce qu'ils allaient les recevoir, sachant qu'à partir du moment où tous les papiers étaient signé le reste devait se passer à la salle. Il n'en savait jamais beaucoup plus que moi, nous savions une chose le service de communication m’appellerait une fois qu'elles seraient prêtes pour que je puisse les récupérer directement à la salle. Entre-temps j'avais tout de même contacté les personnes concernées par mail, en réponse j'ai seulement eu qu'ils n'avaient aucun retour en ce qui concerne mes affiches, mais on m’appellerait une fois qu'elles seraient disponibles. Dans cette petite période j'ai couru partout, j'ai relancé les personnes. Moins d'une semaine avant l'exposition j'ai reçu un visuel de l'affiche par mail, j'ai pu envoyer mon affiche via mail, faire des partages sur les réseaux sociaux. L'exposition commençait un lundi, le jeudi d'avant j'ai tout de même envoyé un mail pour demandé toujours où en étaient les affiches, et là la grande rigolade ! Je me suis revue lire un mail qui disait que la personne était partie en congé. Je vous assure qu'il y a des moments j'ai cru halluciner. Et rebelote me voilà de retour à la salle pour leur expliquer mon souci, comme retour j'ai toujours eu qu'ils n'en savaient pas plus, mon affiche avait dû passer à l'as, c'est fou à croire vu toutes les démarches que j'ai pu faire. Le lundi matin me voilà à installer mes images sur cimaises, chevalets et grilles. J'ai mis plus de trois heures à tout installer après un long week-end de préparation. Après une grande réflexion pour savoir comment disposer les photos, ça y est elles étaient toutes là, devant mes yeux. J'étais contente et en même temps un peu peinée, car la salle n'est pas au top pour recevoir des expositions, il y a tellement de reflets, plus une mauvaise lumière. et la fatigue commençait peu à peu à me gagner. Un nouveau mail a été envoyé à la présidente pour prévenir que l'exposition avait commencé je n'avais toujours aucune de mes affiches, elle m'a prévenue qu'elle allait s'en occuper. Les jours suivants je suis passée à salle pour faire quelques arrangements, voir si tout se passait pour le mieux. Le jeudi alors que du monde venait voir l'exposition, on m'a dit c'est bon tes affiches sont prêtes tu peux aller les chercher encore dans un autre endroit. Malgré le fait que normalement elles devaient atterrir au lieu de l'exposition j'étais tout de même contente de cette nouvelle. J'ai bien récupéré mes affiches, j'ai cru à ce moment-là que j'allais me décomposer... J'ai reçu cinq affiches, au lieu de trente-cinq rappelons-le. Autant vous dire que j'avais intérêt à bien réfléchir où j'allais les déposer. Evidemment la présidente a été prévenue, mais à ce jour je n'ai toujours pas reçu de réponse. J'ai laissé une affiche à la salle qui n'en avait pas, ils ont apparemment reçu le mail où il se trouvait le visuel de cette dernière mais ils n'ont jamais réussi à ouvrir le dossier. Je suis passée tous les jours à l'exposition, pour rencontrer du monde, pour voir si tout se passait bien, en y allant je passais mon temps à replacer les cadres bien droits les gens ne devaient pas se soucier de ça en touchant les images, en s'appuyant sur les grilles. Je peux vous dire que dès qu'on rentre dans la salle et qu'on y trouve toutes les photos de traviole c'est plutôt agaçant ! Un jour on m'a sauté dessus dès mon arrivée, pour m'expliquer que la mairie a eu soudainement besoin de grille donc ils sont venus se servir et en prendre trois, ce qui fait que trois de mes images ont été enlever et tout ça sans qu'on me passe un coup de fil pour me prévenir. Une fois les grilles revenues à la salle d'autres personnes ont installé mes images, elles n'étaient évidement pas remises aux bonnes places. Le plus drôle dans tout ça c'est que la mairie à rappeler pour pour reprendre des grilles, mais heureusement la personne qui garde la salle à attendu de me voir cette fois-ci pour m'en parlait. Ce à quoi j'ai dit que je n'étais pas vraiment d'accord, du monde devait passer regarder l'exposition et ça m'embêtait fortement. Suite à tous ces soucis rencontrés on m'a proposé de rester une semaine de plus, ce à quoi j'ai répondu positivement. La dernière semaine s'est passé plus où moins tranquillement si on ne compte pas les tableaux qui étaient toujours positionnés de travers. Est arrivé le samedi, jour de décrochage des images, bien évidement les grilles avaient été un peu déplacées mais bon je n'en attendais pas moins. La surprise a été toute autre ! Dans la salle il y a une table pliée dans un coin, celle-ci avait été décalée et posée délicatement (ou pas) sur un de mes cadres. Quand je dis déposée dessus ce n'est pas seulement collé contre le dernier mais bien posé sur un quart du verre. Autant vous dire que mon premier réflexe a été de la pousser pour enlever au plus vite mon tableau. Heureusement il n'avait rien, par contre en terme du respect de l'oeuvre ou du photographe, Zéro! Après avoir fini tout ça je me suis dit que j'aurais vraiment dû prendre des photos pour illustrer mes paroles, mais je n'ai pas eu ce réflexe tellement certaines situations m'ont laissé sans voix.

L'histoire fut bien longue, si vous êtes encore là, félicitation ! C'était important de parler de tout ça, car nous entendons souvent beaucoup de positif mais malheureusement il n'y a pas que ça et je peux vous dire que cette expérience m'a épuisé ! Ah oui et j'ai oublié de vous dire, il faut savoir qu'une semaine après que mon exposition ait commencé des affiches ont été déposé à la salle, mais il s'agissait de la prochaine exposition qui avait lieu un mois après la mienne.

Sur ce, je vous laisse pour mieux vous retrouver la semaine prochaine !

Margaux.




#Texte #Écriture #Photographie #Exposition #Photographe #Expérience

  • @margaux_rebours
  • MGX-photographie
  • Margaux R

Margaux

Rebours