Comment organiser son exposition ?

13.03.2017

 

 

Dans cet article nous allons aborder le sujet des expositions. Cet événement peut être parfois préoccupant voir angoissant à préparer, mais pas de panique c’est totalement réalisable ! Tout d’abord félicitation pour votre beau projet ! Que ça soit votre première ou votre dixième exposition il va falloir se donner à fond dans la préparation de votre projet, mais tout en douceur et simplicité. Pour cela je vous conseille vivement de vous donner du temps, la préparation d’un tel événement ne se fait pas la veille, enfin ça c’est à vous de choisir et d’évaluer de combien de temps vous aurez besoin. Une multitude de questions va surement envahir votre tête, alors pour alléger votre esprit il va falloir être un minimum organisé.

 

Vous pouvez décider de faire une exposition pour un tas de raisons, mais dans tous les cas cet événement sert principalement à présenter et valoriser, votre travail, un sujet. Le point de départ de votre projet sera le partage et la communication. Nous ne parlons pas forcément de communication et partage oral, il peut totalement être visuel, les personnes qui viendront assister à votre exposition vont pouvoir se servir de leur sens et surtout de leurs émotions, leur imagination. Le point intéressant c’est de voir comment ils perçoivent vos œuvres, vous recevrez alors des avis parfois très différents, c’est ce qui fait la richesse de l’art.

 

Il y aura quelques contraintes à prendre en compte, effectivement monter une exposition n’est pas si simple que ça. Il ne suffit pas d’aligner des photos comme chez vous, je ne remets en aucun cas la décoration de votre maison en doute ! Mais là il ne va pas seulement falloir penser à vous, mais également aux personnes qui vont venir faire un tour à votre expo.
Je parle ici de photographie, mais les conseils sont valables pour n’importe quelle exposition d’art.

 

Tout d’abord vous pouvez commencer par la création d’une liste. Et oui les listes sont magiques ! Celle-ci pourrait regrouper toutes les tâches que vous avez à faire, pour n’en oublier aucune. Ça vous permet tout simplement d’être organisé et veiller au bon déroulement du projet.

 

 

 

Une exposition peut être faite autour d’un thème. Un mot, un voyage, une couleur, un style photographique particulier… C’est à vous de voir. Le thème est là pour avoir une ambiance cohérente, pour relier vos œuvres entre elles ainsi elles pourront être complémentaires, mais également pour vous faciliter la tâche lorsque vous allez devoir sélectionner les photographies à présenter. La précision du thème attirera des personnes curieuses ou intéressées par le sujet, ce qui est plutôt bon pour vous. Il faut que ça parle aux gens. Ce thème doit donner un sens à l’exposition, effectivement le spectateur n’est pas dans votre tête, donc l’exposition doit être conçue de manière à ce que le message que vous souhaitez faire passer soit compréhensible. Si vous trouvez ce choix difficile vous pouvez toujours accompagner vos œuvres d’un texte explicatif, il est également possible de remplir l’espace avec un fond sonore qui représente votre thème, ce qui donnera des pistes à vos visiteurs.

 

Si vous voulez tenter l’expérience à plusieurs c’est tout à fait possible ! Une exposition n’est pas réservée qu’à une seule personne, tant que tout se passe dans le respect et la bonne humeur. Les artistes peuvent s’accorder sur un même thème ou au contraire des thèmes qui s’opposent, ce qui peut être très intéressant. Il n’est pas nécessaire que tous ceux qui exposent soient dans le même domaine, qui vous empêche de mélanger la photographie avec de la peinture, de la sculpture ou bien d’autres. Cela peut créer des expositions dynamiques. Pour trouver des personnes qui veulent bien vous accompagner dans cette expérience vous pouvez demander à votre entourage, mais également faire le tour des associations, des marchés, des expositions, ou pourquoi ne pas en faire avec des personnes rencontrées sur les réseaux sociaux et qui partagent la même passion pour l’art.

 

Maintenant parlons du lieu qui reste assez important, cependant il n’y a pas de règles ! Il faut tout de même que l’espace vous corresponde. Faites attention à l’espace que dispose le lieu, du matériau qui s’y trouve, des couleurs, de l’agencement … Pour cela vous pouvez aller au centre culturel de votre mairie pour vous renseigner, mais n’hésitez pas non plus à aller voir d’autres expositions pour découvrir les lieux. Certains propriétaires sont également d’accord pour que des artistes exposent leurs œuvres chez eux, comme des restaurants, des bars, des magasins, des coiffeurs, des cabinets médicaux, des bibliothèques, des entrepôts, des écoles… Faites attention à la lumière disponible. Si vous souhaitez présenter vos œuvres dans des cadres sous vitre, attention aux reflets par exemple. Le lieu doit être facile d’accès, et l’intérieur doit pouvoir recevoir aisément du monde. Par la suite il faudra discuter avec le propriétaire voir ensemble le matériel disponible, les contreparties qu’il attend de cette collaboration (cela peut être un système de location, un pourcentage sur les ventes, mais ça peut également amener de la fréquentation dans cet espace…). Il vaut mieux s’y prendre à l’avance pour la réservation du lieu, ainsi vous aurez le temps de communiquer cet événement et le lieu lui-même pourra parler de l’exposition qu’il va accueillir.

 

Vous pouvez également bénéficier d’un emplacement lors d’une foire, d’un rassemblement, d’un marché, d’un salon... Dans ces cas là votre espace sera surement réduit à un stand. Il faudra également prendre en compte le matériel disponible, les lumières, les dimensions, les couleurs de l’espace, si il se trouve dedans ou dehors… Je vous reparle des stands un peu plus bas*.

 

Une fois le lieu trouvé, il vous faudra fixer une date. Mettez-vous d’accord sur les dates d’installation, celles de l’exposition et les horaires d’ouverture. Laissez-vous du temps pour tout mettre en place, sinon vous risquez d’avoir un travail bâclé et ce n’est évidemment pas le but ! Durant votre temps d’exposition il est conseillé de prévoir un week-end ou des vacances, pour que les personnes soient disponibles, vous pourriez également être le sujet des sorties familiales. Si vous le pouvez prenez également en compte la météo (pas trop beau et pas trop mauvais !).

 

Après avoir fixé les dates vous devez également fixer les tarifs, pour ne pas être pris au dépourvu si un potentiel acheteur vous pose la question. Ce n’est pas chose facile de poser des prix sur son travail, vous devez prendre en compte tous vos frais : le prix du matériel, le temps de réalisation, le prix de la location, la publicité, les impressions… 

 

Et si on parlait de l’administration ? Vous avez le choix d’assurer ou non votre exposition en souscrivant une assurance responsabilité civile et dommage. Dans beaucoup de salles c’est obligatoire de souscrire cette dernière car elle couvre les dégâts matériels qui pourraient être occasionnés à la salle ou bien par les personnes.

 

Maintenant il va falloir communiquer, et oui ça serait dommage de se donner à fond pour une exposition et n’y accueillir personne. Il faut faire savoir aux personnes qu’il y a cet événement pour cela il va falloir mettre toutes les chances de votre côté en faisant de la pub. Vous pouvez envoyer des invitations par mail à vos contacts, partager l’événement sur votre site et les réseaux sociaux, n’oubliez pas de contacter la presse locale, de faire passer l’annonce dans des journaux, allez en parler dans des associations, il est également possible d’accrocher des affichettes dans des lieux clefs. Vous pouvez aussi pourquoi pas contacter des bloggers qui pourront également parler de votre exposition.

 

Le vernissage peut également être un bon point pour attirer du monde (et les gourmands) et mettre en valeur l’événement. Se rencontrer autour d’un verre ou de petits fours peut être très agréable. Dans ces cas-là vous aurez des frais supplémentaires, il faudra prévoir de la nourriture et des boissons pour les invités.

 

 

 

Alors le budget. Et oui une exposition ce n’est pas gratuit, selon le domaine d’art le prix changera. Pour la photographie par exemple il y aura le prix de l’endroit, les attaches, les lumières, les supports, les cadres, les impressions (photographies, cartes de visite, flyers, book), l’éventuelle décoration, du matériel pour emballer d’éventuels achats, la nourriture et boisson en cas de vernissage… Il est conseillé de faire un calcul pour avoir une idée de toutes les dépenses. Si cela fait beaucoup pour vous quelques solutions existent, vous pouvez rechercher des partenaires, parlez de votre projet sur un site comme ulule qui est une plateforme de crowdfunding (allez voir le site pour plus d’informations), partager la salle d’exposition avec un autre artiste, allez voir également les associations qui pourront peut-être vous aider.

 

Le grand jour approche, il va falloir penser à configurer et à vous approprier l’espace. Lors du choix de votre lieu d’exposition vous avez fait attention à ce que ce soit assez grand pour accueillir les visiteurs, pour que la circulation soit fluide et que ça ne soit obligatoire de faire la queue devant chaque œuvre. Il faut imaginer la façon dont un visiteur interagirait avec la salle. Évidemment, il faut que l’aspect visuel de l’exposition reste harmonieux.

 

Lorsque vous irez installer vos œuvres faites très attention au transport, une vitre peut se briser facilement.

 

Lors de l’organisation de l’espace il faut évidemment penser à l’installation de vos œuvres. Quand vous recherchez le lieu, vous devez voir : si vous pouvez accrocher correctement vos cadres, si il y a des contraintes de poids pour l’accrochage.  En ce qui concerne l’éclairage, il doit être suffisant mais non agressif pour vos photographies. Mettez-vous à la place du visiteur, quelle œuvre va-t-il voir en premier ? Vers lesquelles va-t-il se diriger ? Regardez également si ce n’est pas trop chargé et si au contraire il n’y a pas des zones vides. Veillez à ce que vos photos soient bien positionnées dans les cadres, que les cadres n’aient ni poussière, ni traces sur les vitres. Vous ne devez pas accrocher vos œuvres trop hautes ou trop basses. Il faut éviter que les visiteurs ne repartent avec un torticolis !
Si vous le souhaitez-vous pouvez ajouter des descriptions concernant vos œuvres, vous pouvez également mettre des étiquettes numérotées ou avec le nom de l’image. Vous pouvez ou non indiquer les prix (il vaut mieux avoir une gamme de prix assez large, pour les différentes personnes qui vont venir).

 

Prenez avec vous un carnet et un stylo si besoin de prendre des notes. Vous pouvez mettre à disposition des visiteurs : des cartes de visite, un book avec les clichés de votre travail, un livre d’or ou les visiteurs qui le souhaitent pourront vous marquer un petit mot pour exprimer leur avis, leur ressenti. N’accrochez pas tout ce que vous apportez, gardez des stocks.

 

Sur un panneau vous pouvez également indiquer si le public peut ou non toucher les œuvres.

 

Lors de votre exposition selon combien de temps elle dure vous n’êtes pas obligé d’être là tout le temps. Mais aller tout de même à la rencontre des personnes qui se déplacent pour voir vos photographies, ils seront contents de pouvoir vous voir, pouvoir vous parler, vous poser des questions. Ce n’est pas forcément facile de parler de son travail car c’est une partie de nous-même, je dirai seulement que vous devez rester vous-même, soyez ouvert et accueillant.

 

Une fois l’exposition terminée, il ne vous manque plus qu’à remballer ce qu’il vous reste. Pensez à remercier les personnes qui ont été présentes. Grâce à cet événement vous aurez surement beaucoup appris et fait de belles rencontres, car le but principal d’une exposition reste le partage.

 

 

Et pour cela je vous dis bonne expo et vivement la prochaine !

 

 

 

* Pour les stands, vous pouvez reprendre tout ce qui a été dit plus haut, seulement l’espace est réduit, il est conseillé que vous soyez là chaque jour, à l’heure bien évidemment. Vous présentez votre travail mais les stands marchent un peu comme de petites boutiques. Si sur le stand vous disposez d’une table pensez à prendre une grande nappe qui tombe sur les côtés pour que vous puissiez cacher en dessous vos affaires personnelles et vos stocks. Si vous avez de la place vous pouvez amener une chaise pliante, car les heures qui défilent peuvent être longues, veillez juste à ne pas être avachis dessus, la tête baissée, et les yeux rivés sur votre portable. Soyez ouvert et souriant, ne sautez pas sur les gens dès qu’ils arrivent sur votre stand, vous devez être présent si les personnes souhaitent vous parler, mais les visiteurs ne doivent pas vous percevoir comme quelqu’un qui recherche à tout prix à vendre. Pour attirer les regards vous devez avoir une œuvre tape à l’œil, de par sa dimension, ses couleurs, ses graphismes … À vous de voir. Pensez à avoir une large gamme de prix. Ne surchargez pas le stand, le visiteur ne doit pas se sentir compresser et de plus si il y a trop de choses à voir, il ne verra pas tout. Votre nom doit être bien visible pour qu’il soit bien assimilé à vos photographies. Sur votre stand vous pouvez disposer des gourmandises, des badges, pour attirer les personnes, mais vous pouvez également proposer des animations. À vous de jouer !

 

 

 

 

Margaux.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

  • @margaux_rebours
  • MGX-photographie
  • Margaux R

Margaux

Rebours