L'importance de l'arrière-plan

08.05.2017

En photographie c’est important de bien mettre son sujet en valeur, pour que le regard soit directement attiré vers lui. Cependant nous avons tendance à un peu trop ignorer un élément essentiel : l’arrière-plan. Il joue pourtant un rôle important dans la mise en valeur du sujet choisi, car un mauvais arrière-plan peut détourner l’attention du sujet, la photo peut paraître désordonnée voire ratée. L’arrière-plan donne en quelque sorte un sens au cliché tout en restant discret, il lui offre une certaine atmosphère non négligeable.

 

Que ce soit pour un portrait, un paysage ou bien de la macrophotographie, l’arrière-plan joue sur la composition de l’image, il situe le spectateur dans un contexte et donne des informations sur l’environnement. Ainsi le sujet et l’arrière-plan (tout comme le premier plan) fusionnent ensemble. Vous l’aurez bien compris pour améliorer vos productions il faut prendre en compte l’importance de l’arrière-plan, nous allons voir ensemble des petites astuces pour l’améliorer et tout cela commence avant la prise de vues !

 

Avoir un sujet à photographier c’est bien, avoir le lieu c’est mieux ! Comme nous avons vu plus haut l’environnement est important, il est le guide de l’image, c’est lui qui va renforcer l’impact de votre sujet. Vous pouvez réfléchir à la composition de la scène, rechercher un endroit propice à la séance photo. Se réserver du temps pour la recherche et l’observation du lieu peut être un avantage pour éviter les mauvaises surprises. Ainsi vous pourrez également prévisualiser les images qui vous seront possibles de réaliser dans cet espace. Il est évident que si vous êtes un adepte de l’imprévu ce n’est pas un passage obligatoire de plus cette étape n’est pas toujours possible.

 

Vous devez choisir clairement le sujet de votre photographie, grâce à cela vous aurez des pistes sur l’arrière-plan qui le mettra le mieux en valeur ou au contraire ce qui va le noyer dans la photo. Les couleurs, la luminosité, l’atmosphère, les éventuels éléments perturbateurs, vous devez prendre en compte tous ces points. 

 

Une autre possibilité est d’opter pour un fond uni, c’est une question de sécurité pour éviter de se tromper si nous ne sommes pas sûrs. Un arrière-plan clair ou un sombre ne créera pas du tout les mêmes ambiances.

 

Le temps de la prise de vues est arrivée, n’oubliez pas que si vous faites des photos en extérieur il faut prendre en compte la météo, un grand soleil, un temps voilé, orageux. Selon les heures, la luminosité et les couleurs diffèrent également.

 

Durant la séance il est recommandé de ne pas rester immobile vous devez bouger, et si vous faites du portrait le modèle également peut changer de posture. C’est intéressant de changer de plan, de varier le cadre et l’angle de prise de vues. Effectivement un point de vue qui change, peut faire des photographies totalement différentes, plus riches les unes que les autres.

 

Vous devez prêter attention aux éventuels éléments qui pourraient venir perturber votre image, tels que : des passants, des véhicules, des poubelles, des travaux, des mégots de cigarette, des excréments… et bien d’autres ! Évidement qu’il existe la retouche, mais déjà lors de la prise de vues c’est bien d’être vigilant face à ce genre de chose. Ça arrive également que l’on s’en aperçoive qu’une fois l’image sur l’écran de l’ordinateur ou  développée, et dans certaines circonstances nous n’avons pas toujours le choix, dans ces cas-là les sites de retouche peuvent devenir de grands amis.

 

La grande problématique c’est que nous avons tendance à nous focaliser que sur notre sujet principal, alors qu’un petit détail mal placé peut brouiller l’image et empêcher une lecture correcte. Votre sujet ne doit pas se retrouver face à un tas d’objet qui n’ont rien à faire sur le cliché, il risquerait de s’y noyer dedans.

 

Si vous voulez jouer la sécurité, restez simple. Une image avec moins d’éléments a plus de chances d’être bien homogène entre son sujet et les plans autour, de plus ça mettra à coup sûr votre sujet en valeur, dans ces cas-là jouer avec les couleurs, la lumière, pour rajouter un petit plus au cliché et qu’elle paraisse plus esthétique. Même dans ce contexte il arrive que des éléments brouillent l’image, telles que des tâches de lumière qui vont attirer les regards vers elles.
N’hésitez pas à jouer entre le clair et le sombre, l’œil est assez intrigué par les contrastes de couleurs, de luminosité.

 

 

Peu importe le style de photographie que vous faites, deux choix s’offrent à vous : un arrière-plan net ou un arrière-plan flou. Ces deux options peuvent totalement changer une image, elles donnent chacune des effets différents, avec des atmosphères différentes. L’intensité du flou arrière est variable, nous verrons comment faire dans un prochain article. Ce qui est sûr c’est que c’est bien l’arrière-plan qui va donner de la profondeur à votre cliché.
 

- Un fond net va accentuer l’effet de grandeur, d’espace sur votre image. Le regard ne sera pas seulement attiré sur le sujet mais par tout ce que montre le cliché.
 

-Un fond flou permet de focaliser l’attention sur votre sujet, cela montre des détails de manières plus affirmées. C’est une technique créative très appréciée en macrophotographie et pour les portraits.

 

L’arrière-plan est un élément majeur de votre composition, donc même si il se fait discret pour mettre en valeur le sujet, il ne doit pas disparaître totalement. Vous pouvez serrer complètement votre sujet, il y aura toujours un fond de présent car c’est lui qui sublime en quelque sorte votre centre d’intérêt. De plus laissez votre sujet respirer dans l’image, le cliché ne doit pas être étouffant. Et à l’opposer ne le perdez pas non plus dans un fond interminable, il faut un juste milieu.

 

Un peu plus haut je vous disais que la simplicité était une bonne chose, cependant pas toujours ! Par exemple dans les photographies de nature le ciel sert très souvent d’arrière-plan et pour tout vous dire les photographes n’aiment pas trop les ciels bien bleus, tout vide. Moi la première j’ado(oooo)re les nuages, ça rajoute un plus. Un ciel trop uniforme peut créer un vide, les nuages quant à eux remplissent cette partie et rendent la composition vivante. Évidement tout dépend de la photographie souhaitée et de l’atmosphère imaginée pour elle.

 

Une fois la séance réalisée nous passons à la post-production, et oui même dans ce moment vous devez encore penser à votre cher arrière-plan. Même si le plus gros du travail s’est fait lors de la prise de vues, certaines choses perturbantes peuvent être éliminées grâce à la retouche.
Quand nous avons le nez collé à l’ordinateur il est parfois difficile de s’en rendre compte, une petite astuce pour cela éloigner vous (de votre écran ou du cliché imprimé). Ainsi votre œil sera attiré vers les éléments les plus mis en avant. Est-ce que c’est votre sujet principal que vous percevez dans un premier temps ? Ou bien est-ce que d’autres détails non voulus sont un peu trop visibles à votre gout ?

De là vous allez pouvoir continuer vos retouches mais surtout vous posez des questions pour savoir ce que vous pouvez améliorer la prochaine fois dans votre prise de vues.

Le fait de s’éloigner montre le cliché dans sa globalité, il est donc peu probable de passer à côté de quelque chose qui vous déplaît ou au contraire vous plaît bien.

 

 

En conclusion, vous l’aurez compris l’arrière-plan est très important dans la composition de vos images. Désormais vous n’avez plus d’excuses pour le délaisser, tout est question d’habitude et de pratique. Au fur et à mesure cela va devenir un automatisme de faire attention à lui.

N’hésitez pas lors des séances photos à vous déplacer, tourner autour du sujet, changer d’angle de prise de vues et de focal. C’est ainsi que vous trouverez la composition qui vous convient le mieux.

 

Alors, à vos appareils !

 

 

Margaux.

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

  • @margaux_rebours
  • MGX-photographie
  • Margaux R

Margaux

Rebours