Une trace d'encre ...

04.09.2017

"Trace", voici un mot que j’apprécie tout particulièrement. Il ne signifie pas rien, il ne signifie pas tout, mais il a le mérite d'existait, en tant que mot mais également visuellement, matériellement. Lorsque nous parlons d'une trace de quelque chose, ça paraît si peu, mais ce peu à tendance à avoir une grande place. Pour moi l'art est une trace, une trace de l'existence de chacun, de nos idées, de nos découvertes, c'est un bout de nous. 
Ce mot m'est très cher car je le trouve artistiquement très inspirant, peu importe la création, il nous inspire. La trace c'est le début ou la fin d'une histoire, et si elle se trouvait plutôt au milieu de cette dernière, elle reste un souvenir, une douce ou une triste pensée. Une trace c'est subtile, doux, délicat ou au contraire alarmant, poignant, méchant. Elle n'est pas grand-chose dans sa perception visuelle, mais elle veut dire tellement !
Une trace de pinceau a été faite là, à ce moment précis, avec cette couleur, accompagnée de cette toile et ce pinceau. Elle a été faite suite à une pensée ou une émotion, elle est le fruit de ce qui s'est passé dans notre tête, dans notre cœur.

 

Ce mot m'a fortement aidé à la création de ma toute première série il y a de ça un an. 

Photographiquement je suis très peu attirée par ce type de projet, mais ce fut l'exception et surtout une très belle expérience. L'idée de cette série de photographies est descendue du mot "Traces", ce qui est d'ailleurs devenu son nom. Il s'agit de portraits en noir et blanc regroupant des femmes et des hommes tatoués. Ce fut la rencontre entre deux arts qui m'a tout d'abord le plus passionné. Le tatouage est une pratique que j'aime énormément. Comme vous le savez surement déjà j'ai toujours été attiré par l'art visuel, étant plus jeune je dessinais beaucoup, et aujourd'hui mes émotions passent toujours pas un stylo, un feutre, un crayon. Choisir de créer une modification sur son corps que ce soit dans un but esthétique ou pour des raisons plus personnelles, je trouve ça superbe. Les traces d'encre laissées sous la peau de chacun racontent une histoire qui leur est propre, c'est un souvenir, une affirmation de soi, une autre vision de la beauté et un autre regard sur l'art en général. L'art nous le connaissons posé sur des tableaux, présenté sous des cadres, sur du papier, dans du bois, de l'argile et bien d'autres. Le fait de se faire tatouer, c'est faire vivre cet art. Un trait d'encre coloré ou non qui ne vous quittera pour la plupart jamais. C'est une trace que vous emporterez avec vous. Je trouve que ça a un côté un peu magique. Certes je comprends totalement que cette pratique ne soit pas toujours appréciée. Et avec cet article je n'incite personne à se faire encrer la peau, rappelons que cet acte n'est pas anodin, moi-même je ne suis pas (encore) passé sous l'aiguille, ça me tente beaucoup, mais disons que la peur est très présente ainsi qu'un tas de questions. D'ailleurs pour la petite anecdote, durant la séance photo qui avait pour but de créer cette série, j'étais la seule non tatouée.

 

Pour ce projet j'ai travaillé avec un tatoueur (qui avait seulement un tatouage !), grâce à lui j'ai pu rencontrer plein de personnes partantes pour jouer les modèles d'un jour, tout le monde s'est pris au jeu c'était vraiment top ! Nous avons pu échanger à ce sujet, j'avais d'ailleurs demandé à chacun de m'écrire un texte sur leur(s) tatouage(s), ce qui a fait que derrière chacune des photos prises j'ai un joli texte qui les accompagne. À ce propos si vous souhaitez lire les textes, ils se trouvent sur le site en description sous les photos quand vous cliquer dessus pour les agrandir.


Je suis toujours autant ravie de ce projet, c'est un souvenir génial, à vrai dire je m'étais beaucoup impliquée dans cette série et dès que j'en reparle j'ai le sourire. Pour l'instant elle est arrêtée, mais je suis sûr que ce n'est que temporaire !

Pour ce qui est du choix du noir et blanc et des portraits, comment vous dire ... Je ne faisais quasiment jamais de portrait, très peu de noir et blanc et les séries n'étaient pas mon truc. Je pense qu’inconsciemment j'ai voulu me lancer un défi et je ne regrette rien.

 

 

Si vous souhaitez voir des photos de ma série "Traces", je vous invite à cliquer ici. Toutes les photos ne sont pas présentées, certaines personnes ne voulant pas être affichées publiquement.

En attendant je vous laisse un petit échantillon juste après.

 

 

Margaux.

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

  • @margaux_rebours
  • MGX-photographie
  • Margaux R

Margaux

Rebours