Une photo, une histoire. #2

15.10.2017

Nous voilà dans un second article "une photo, une histoire". Aujourd'hui je vous ressors une image qui ne date pas d'hier et qui pourtant reste dans un coin de ma tête. Mais qu'a-t-elle de spéciale me diriez-vous ? Cette photo est tout simplement la première d'une longue série, effectivement il s'agit de ma première toile d'araignée (ce n'est peut-être pas la première, mais dans ces cas-là c'est surement la deuxième !*). Depuis le temps, et surtout avec les années passées, je peux désormais en répertorier des dizaines et des dizaines !

 

Pour tout vous dire avant je ne m'étais pas plus penchée que ça sur ces jolies toiles, à vrai dire je les fuyais par peur de voir un insecte me bondir dessus. Et puis je les ai découvertes par temps de pluie, et ce fut un coup de foudre. Que nous les apprécions ou pas, il faut bien l'avouer les araignées font un boulot incroyable et remarquable, les toiles sont de vraies oeuvres d'art. Je comprends tous les insectes qui se retrouvent collés dedans, elles savent attirer l’œil ou l'appât ! Par temps de pluie ces toiles se transforment en de précieux bijoux scintillants sous les rayons de soleil, ce sont d'ailleurs elles qui m'ont donné une passion certaine pour les gouttes. Je les trouve belles mais pas seulement, parfois elles me sortent de partout... parce que oui, même si cette photo est l'une des premières et que depuis j'ai pu m’entraîner sur d'autres toiles, la complexité pour les prendre est toujours là.  Les gouttes sont tellement riquiqui, il faut les avoir nettes mais pas être trop loin pour avoir tous les détails, le moindre micromouvement et hop il faut la refaire. On ne va pas se mentir, cette photo n'a pas demandé une seule prise, et je peux vous dire qu'à la fin j'ai découvert de nouveaux muscles dans mes bras ! Pendant une prise de vues il nous arrive de trembloter, mais il y a un autre facteur qui vient vous compliquer la tâche : le vent. Pour le coup il faut juste se munir de patience. 

 

Cette image n'a pas été créée avec un objectif macro contrairement à ce qu'on pourrait penser, comme quoi il est tout à fait possible de se débrouiller avec le matériel que l'on possède déjà. La toile était positionnée au niveau de mon avant toit, oui je suis d'accord je ne me suis pas facilité l'affaire, mais je la voulais elle et pas une autre. Et puis ce fut le parcourt du combattant pour avoir une photo qui m'intéresse, j'ai dû rester les bras en l'air de longues minutes, pour finalement repartir avec une seule image et un torticolis ! Ce que j'apprécie dans cette toile, mis à part le souvenir qu'elle me renvoie, c'est qu'on a réellement l'impression que des perles ont été enfilées sur un fil de soie. En ce qui concerne ces teintes rose, violette, elles doivent surement sortir tout droit d'un monde féerique. C'est principalement cette atmosphère féerique que renvoie la macro qui me passionne, c'est la part de magie dans mon quotidien.

 

Ce qui est certain c'est que cette histoire d'amour avec les toiles d'araignée perlées n'en n'est qu'à son début, vivement les prochaines images !

 

 

 

Merci d'avoir pris de temps de me lire, Margaux.

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

  • @margaux_rebours
  • MGX-photographie
  • Margaux R

Margaux

Rebours